outils_2.jpg

Outils

telecharge.jpg

Documents GA



ACTUALITES

CAMPAGNE EMPLOI CNDS 2017

Vous souhaitez créer un emploi en CDI sur minimum un mi-temps? N'hésitez pas à monter un dossier de demande d'aide "Emploi CNDS" (date limite de retour des dossiers : 28 février 2017).

Toutes les informations sur : http://pays-de-la-loire.drdjscs.gouv.fr/


 

FORMATIONS CONTINUES

EDUCATEURS ET ANIMATEURS SPORTIFS 2016-2017

ESVA, en partenariat avec le CDOS et plusieurs comités départementaux propose cette année des formations (non qualifiantes) à destination des éducateurs et animateurs sportifs.

Ces formations sont gratuites et se dérouleront les jeudis matin de 9H00 à 12H30 sur les communes de La Mothe Achard et de La Chapelle Achard.

Dans un souci qualitatif, nous avons limité le nombre de places à 20 personnes par formation.

  • 13 octobre 2016 : Sensibilisation au sport Handicap (Torball – Boccia – Basket fauteuil – Sarbacane)
  • 24 novembre 2016 : Tchoukball
  • 8 décembre 2016 : Rôle de l’éducateur entre gestion d’une pratique, gestion de groupe et citoyenneté
  • 19 janvier 2017 : Poull-Ball et Bumball
  • 16 mars 2017 : Petite Enfance – jeux d’éveil et de motricité
  • 27 avril 2017 : Kinball
  • 11 mai 2017 : Rugby à 5
  • 8 juin 2017 : Les jeux d’orientation

 INSCRIPTION EN LIGNE

Une confirmation d’inscription sera envoyée à chaque participant 7 jours avant la date de la formation en précisant le lieu. 


 

 Formations décentralisées CDOS/ESVA/MDAV

2016 - 2017

2 territoires : LA MOTHE ACHARD et LE BOUPERE

 2 thèmes au choix proposés par soirée

AFFICHE FORMATION ACTEURS VIE ASSOC 2016 2017.jpg

Inscription via l'onglet formation du site
 


 

ACTUS SOCIALES : Extension avenant 106 - Salaires CCNS

 

L’avenant n°106 du 6 novembre 2015 portant sur la revalorisation des salaires minimum conventionnels a été étendu le vendredi 27 mai 2016.

Cet avenant impacte l’ensemble des salaires minimum appliqués sur la branche du sport qui seront valorisés de 0.35%.

La revalorisation des SMC sera applicable à compter du 1er Juin 2016 et sera sans effet rétroactif.

Attention : Le salaire minimum conventionnel des salariés du groupe 1 et des sportifs professionnels est actuellement inférieur au montant du SMIC. Or aucune rémunération conventionnelle ne peut être inférieure à ce montant, leur salaire devra donc être aligné sur celui du SMIC.

Lien avenant 106 CCNS


 

ACTUS SOCIALES : Barème des indemnités kilométriques 2016

 

L'exonération au titre des charges sociales des dépenses engagées par le salarié pour l'utilisation de son véhicule personnel à des fins professionnelles est admise dans la limite du barème des indemnités kilométriques publié chaque année par l'administration fiscale.

 

Le barème 2016 reprend les mêmes valeurs que le barème 2015.

 

ACTUS SOCIALES : L'entretien professionnel

Depuis le 7 mars 2014, la mise en œuvre de l’entretien professionnel est une obligation pour les entreprises. Cette nouvelle obligation a été introduite au sein du Code du travail dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle (Loi n°2014-288, article L.6315-1 C.trav.).
L’entretien professionnel est axé sur les compétences et les savoirs du salarié.

L'entretien doit être organisé:
- Deux ans après l’embauche
- Tous les deux ans
- A l’issue des périodes d’absences ou de réduction d’activité dans les cas suivants : Congé parental d’éducation, de maternité, de soutien familial, d’adoption, congé sabbatique, période de mobilité volontaire sécurisée, arrêt maladie pour affection de longue durée, mandat syndical...

Attention! Les premiers entretiens devront être effectués le 6 mars 2016 au plus tard pour tous les salariés en poste au moment de la promulgation de la loi n°2014-288 du 07 mars 2014.

Par ailleurs, l'employeur doit organiser, tous les 6 ans, un entretien récapitulatif. Cet entretien spécifique consiste à dresser un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié dans l’entreprise.

Information sur les complémentaires Santé

L’article 1er de la loi de sécurisation de l’emploi (n° 2013-504 du 14/06/2013) prévoit l'obligation pour tous les employeurs du secteur privé, de proposer une complémentaire santé au 1er janvier 2016 à tous leurs salariés.

Cette loi impose également aux partenaires sociaux des branches professionnelles ne disposant pas d’une couverture complémentaire santé d’ouvrir une négociation sur ce sujet.

Les partenaires sociaux, lors de la Commission Mixte Paritaire du 16 octobre, ont trouvé un accord sur la mise en place d’un régime de complémentaire santé dans la branche du sport.

Le dispositif adopté pour le régime de complémentaire santé est caractérisé par les éléments suivants :

- Trois organismes ont été retenus à la suite d’un appel d’offre : B2V prévoyance/Allianz, Mutex et Umanens ;

- Ces trois organismes font l’objet d’une recommandation de la part de la branche ;

- Les garanties offertes par ce régime sont légèrement supérieures à celles prévues par le panier de soins minimum légal et sont obligatoires pour le seul salarié ;

- Le coût est partagé à 50/50 entre l’employeur et le salarié ;

- La cotisation globale est fixée à 33 euros par mois.

Source : Cosmos

 


 

Les formations dans le domaine du sport et de l'animation

 

Vous souhaitez vous former dans le domaine du sport ou de l'animation, consultez les formations proposées dans la région :

Les Formations en Pays de la Loire


 

RAPPEL : OBLIGATION D'EGALITE DE TRAITEMENT EN MATIERE DE REMUNERATION

Le principe 

« À travail égal, salaire égal »

Pour un même travail ou un travail de valeur égale, l’employeur est tenu d’assurer l’égalité de rémunération, tant entre hommes et femmes qu’entre salariés du même sexe.

Sont considérés comme ayant une valeur égale, les travaux qui exigent des salariés un ensemble comparable de :

  • connaissances professionnelles données par un titre, un diplôme ou une pratique professionnelle,
  • capacités découlant de l’expérience acquise,
  • responsabilités,
  • charges physiques ou nerveuses.

 

L’exception 

L’employeur doit pouvoir justifier « par des raisons objectives et matériellement vérifiables la différence de rémunération entre les salariés effectuant un même travail ou un travail de valeur égale »

La justification des différences peut reposer notamment sur les responsabilités exercées, l’ancienneté, le diplôme ou l’expérience professionnelle.

 

RAPPEL : ENCADREMENT CONTRE REMUNERATION

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071318&idArticle=LEGIARTI000018752146&dateTexte=&categorieLien=cid